Navigation – Plan du site

Texte intégral

La fabrique de l’action publique : les suites du colloque de Cotonou

  • 1 « Une action publique éclatée ? Production et Institutionnalisation de l’action publique », projet (...)

1Ce numéro d’Anthropologie & développement débute la valorisation scientifique du dernier colloque de l’APAD, qui s’est tenu à Cotonou (Bénin) en novembre 2015, sur le thème de « la fabrique de l’action publique ». Organisé en partenariat avec le Laboratoire d’analyse des dynamiques de développement (LADYD/FSA) de l’université d’Abomey Calavi, le LASDEL et l’IRD, et avec le parrainage de l’IPPA (International Public Policy Association), du projet ANR APPI1 et du ministère béninois de l’Évaluation, ce colloque a rassemblé près de 120 participants, autour d’une centaine de communications. La valorisation scientifique du colloque, qui commence avec ce numéro 45, sera complétée par un numéro double d’Anthropologie & développement qui est en préparation.

2Je tiens ici à renouveler au nom de l’APAD nos remerciements les plus chaleureux au comité d’organisation, aux partenaires financiers et aux nombreux participants qui ont fait du colloque 2015 une grande réussite tant en termes scientifiques qu’organisationnels. La suppression de toute référence géographique dans la dénomination de l’APAD lors de l’assemblée générale tenue en marge de ce 12e colloque confirme la volonté d’ouverture de notre Association au monde entier. C’est aussi dans cette dynamique que s’inscrit la valorisation de résultats du colloque et les actions futures de l’« Association pour l’anthropologie du changement social et du développement ».

Un atelier de formation à l’écriture scientifique

3Les colloques de l’APAD ont toujours été des moments de rencontres et de partages, mais aussi de prise de résolutions afin de renforcer les bases scientifiques de l’Association et sa contribution aux actions de développement. C’est ainsi que, avec l’accord de leurs partenaires financiers, l’APAD et le LADYD ont pu organiser en septembre 2016 à Cotonou un atelier d’écriture scientifique, à destination des doctorants et jeunes chercheurs africains ayant présenté une communication au colloque, pour leur permettre de renforcer leurs capacités en la matière, et de présenter des textes améliorés dans le cadre du processus de valorisation du colloque.

4Animé en collaboration avec des membres des comités de rédaction d’Anthropologie & développement et d’Afrique contemporaine, cet atelier a permis de discuter le fonctionnement d’une rédaction, les processus de sélection et de relecture, les critères d’évaluation des textes. Grâce à un travail collectif approfondi sur les communications, chacun a pu voir les qualités et les faiblesses de son texte, et bénéficier de conseils précis pour l’améliorer. Le tout a permis de mettre en avant, par l’exemple, les « ficelles » d’articles de qualité. De l’avis de tous, c’est une expérience à renouveler ! L’accompagnement et la formation de jeunes chercheurs sont des actions fortes de l’APAD qui se manifestent à travers de tels cadres, comme lors des séminaires organisés par les membres dans leurs institutions. Nous osons compter sur le soutien financier de nos partenaires afin de pouvoir inviter plus de participants lors des prochaines sessions. D’autant que le budget disponible n’a permis d’inviter que peu de participants venant des pays voisins.

Vers le colloque 2018

5Poursuivant la logique d’alternance entre l’Afrique et l’Europe, le prochain colloque international de l’APAD se déroulera à l’université de Roskilde, au Danemark, en mai 2018, sur le thème « migrations, citoyennetés, développement ». Organisé en partenariat avec les universités de Roskilde et de Copenhague, ce colloque sera l’occasion de faire un bilan des recherches récentes sur les migrations, tant intra-nationales que régionales ou internationales. Nous souhaitons en particulier interroger la façon dont les migrants sont intégrés, à des degrés variés, dans les différents espaces politiques locaux ou nationaux où ils s’installent, obtiennent ou revendiquent certains droits, et la façon dont ils gèrent ces différentes appartenances et identités, contribuant à des citoyennetés plurielles. Nous souhaitons aussi interroger la façon dont les politiques publiques, les politiques internationales, les politiques d’aide, qui s’emparent depuis quelques années des questions de sécurité et de migration, cherchent à peser sur ces mobilités, sur les formes d’accès aux droits – accordés ou refusés – aux migrants.

6Ce colloque bilingue (français/anglais) permettra de renforcer les liens avec les communautés scientifiques anglophones. Il sera organisé sous la forme d’un appel à panels. L’appel à panels sera diffusé en mars 2017. Nous espérons que ce thème intéressera de nombreux Apadiens !

Haut de page

Notes

1 « Une action publique éclatée ? Production et Institutionnalisation de l’action publique », projet de recherche financé par l’Agence nationale de la recherche : http://www.gret.org/wp-content/uploads/VF2-appi-actes-web.pdf

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Ludovic Kibora, « Editorial », Anthropologie & développement, 45 | 2017, 5-7.

Référence électronique

Ludovic Kibora, « Editorial », Anthropologie & développement [En ligne], 45 | 2017, mis en ligne le 01 octobre 2017, consulté le 22 octobre 2017. URL : http://anthropodev.revues.org/538

Haut de page

Auteur

Ludovic Kibora

Maître de recherche en anthropologie, directeur de l'Institut des sciences des sociétés (INSS/CNRST), vice-président de l’APAD
E-mail : kludovic@yahoo.fr

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
La revue Anthropologie & développement est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution 4.0 International.

Haut de page
  • Logo Association APAD
  • Revues.org