Navigation – Plan du site
Du côté des thèses

Les professionnels de l’aide sénégalais. De la précarité au travail à la fragile légitimation de l’écologie dominante

Thèse de Doctorat (PhD), Université de Bordeaux, 2012
Céline Ségalini
p. 247

Notes de la rédaction

L’auteur présente ici un résumé de sa thèse de Doctorat

Texte intégral

1Le Sénégal fait souvent figure d’exception, au point d’être régulièrement salué pour sa stabilité sociopolitique par la communauté internationale, désemparée devant les troubles qui agitent le continent africain. Cette image d’Épinal est pourtant loin de rendre compte des difficultés qui touchent la population de ce pays. Derrière l’apparence d’un pays stable se cache en fin de compte une tout autre réalité qui rappelle combien la précarité professionnelle pèse dans la vie des Sénégalais, y compris de ceux qui participent à l’élaboration d’une action publique dépendante du système d’aide. Telle est l’impression pesante qui se glisse dans les discours des professionnels de l’aide sénégalais impliqués dans un projet de gestion intégrée du littoral encouragé par la Banque mondiale dans les années 2000. L’étude de la mise en œuvre de ce projet fournit un cas d’école qui permet de saisir l’incidence de la précarité professionnelle sur le fonctionnement de l’aide-projet qui représente encore aujourd’hui la forme d’aide dominante dans le pays. Plus spécifiquement, elle aide à comprendre pourquoi les normes de gestion du littoral colportées dans le cadre de ce projet – qui ne sont d’ailleurs que le reflet de l’écologie dominante – sont mobilisées par ces développeurs sénégalais à travers des discours légitimateurs le plus souvent déconnectés du sens même de ces normes. Tout se passe comme si la professionnalisation heurtée de ces personnes les conduisait à prêter plus attention aux moyens du projet qu’à ses objectifs, et de cette manière à améliorer leurs conditions de travail et plus largement leur situation socio-économique.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Céline Ségalini, « Les professionnels de l’aide sénégalais. De la précarité au travail à la fragile légitimation de l’écologie dominante », Anthropologie & développement, 42-43 | 2015, 247.

Référence électronique

Céline Ségalini, « Les professionnels de l’aide sénégalais. De la précarité au travail à la fragile légitimation de l’écologie dominante », Anthropologie & développement [En ligne], 42-43 | 2015, mis en ligne le 01 décembre 2016, consulté le 22 octobre 2017. URL : http://anthropodev.revues.org/385

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
La revue Anthropologie & développement est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution 4.0 International.

Haut de page
  • Logo Association APAD
  • Revues.org