Navigation – Plan du site
Du côté des thèses

Le service public de l'eau en milieu rural au Sénégal : l'exemple de la communauté rurale de Moudéry

Thèse de Doctorat (PhD), Aix-Marseille Université, Université de Provence, 2011
Clément Repussard
p. 207-208

Notes de la rédaction

L'auteur présente ici un résumé de sa thèse de Doctorat

Texte intégral

1Cette thèse a pour objet la construction du service de l’eau potable en milieu rural à l'Est du Sénégal, à partir de l’exemple de quatre villages de la Communauté rurale de Moudéry, dans le département de Bakel. Le travail de terrain a été mené de 2008 à 2010 en même temps qu’un travail opérationnel dans un programme de développement mené par une ONG française. Depuis une position d'insider, ce sont donc les mécanismes socio-économiques et institutionnels de production d'un service public en contexte de développement aidé qui sont étudiés.

2La délivrance de ce service au quotidien est resituée dans la longue durée historique. Les conditions de production et de fonctionnement du service sont ainsi mises en relation avec les processus de construction de l’Etat et les évolutions des sociétés villageoises, au premier rang desquelles l'émigration, mais aussi avec la succession des programmes internationaux d’accès à l’eau potable.

3Le premier chapitre établit l’état des lieux des recherches en sciences sociales sur le service public de l’eau an Afrique de l’Ouest. Le second chapitre décrit l’histoire de la politique publique sénégalaise de l’eau en milieu rural depuis le début du XXe siècle. Le troisième chapitre analyse ensuite la diversité des services d’eau coexistant au niveau local. Puis, dans le quatrième chapitre, la fragmentation des configurations de délivrance du service public de l’eau est décrite. Le cinquième chapitre décrit comment cette fragmentation se retrouve au niveau villageois, à partir de quatre études de cas villageoises, qui retracent les évolutions des réseaux d’eau potable depuis les années 1980 et l’enracinement de la gestion du service dans les structures sociales villageoises. Le dernier chapitre se concentre sur l’articulation des différents espaces sociaux et politiques de l’eau. Plusieurs types de services de l'eau, plus ou moins publics, mettent en jeu des collectifs différents dans les espaces villageois. Des échelles de citoyenneté différentes s’articulent ainsi de façon complémentaire, définissant et actualisant des droits et des devoirs rattachant les individus à des collectifs distincts.

4Au final, les processus à l’œuvre (construction étatique, décentralisation, émigration, aide au développement, recomposition des pouvoirs locaux, etc.) n'aboutissent pas à une construction d'un service public unifié. Plusieurs services de l'eau, ancrés dans des espaces sociaux différents, parfois superposés, sont issus de l'enchevêtrement plus ou moins pragmatique des initiatives d'une diversité d'acteurs. Le rôle des pouvoirs publics en particulier s’avère plus proche d’un courtage institutionnalisé au sein des mécanismes d’allocation des projets de développement, que de la régulation du service ou la maîtrise d’ouvrage des infrastructures techniques.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Clément Repussard, « Le service public de l'eau en milieu rural au Sénégal : l'exemple de la communauté rurale de Moudéry », Anthropologie & développement, 40-41 | 2014, 207-208.

Référence électronique

Clément Repussard, « Le service public de l'eau en milieu rural au Sénégal : l'exemple de la communauté rurale de Moudéry », Anthropologie & développement [En ligne], 40-41 | 2014, mis en ligne le 01 septembre 2016, consulté le 24 juin 2017. URL : http://anthropodev.revues.org/335

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
La revue Anthropologie & développement est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution 4.0 International.

Haut de page
  • Logo Association APAD
  • Revues.org